décembre 2017

Buffet

Qui n’a pas écarquillé les yeux devant les buffets du club med, attendu au buffet de la gare et profité du buffet campagnard…

 

Là on découvre un Buffet décalé, aux accents anglophones et à la déco typiquement parisienne. Assiettes chinées, banquettes de moleskine rouge, sol carrelé et table en formica.
L’ambiance est un peu guinguette, les tables sont bien espacées, le bar accueille les couche-tard, le service est prévenant.

 

L’ardoise affiche les petits plats du soir à partager, des recettes bistrot revisitées par Christopher Edwards (ex chef de Au Passage) australien de cœur et français de fourchette.
On reconnait la patte du grand frère, c’est bon, frais et bien exécuté.
Le céleri remoulade n’a rien à voir avec celui de la cantoche, la soupe de courge est réconfortante, le bœuf séché salade d’orange agréable. On a adoré les encornets, piments sauce ravigot et le moelleux choco-châtaignes.

 

« Adepte du tofu, graine de courge et quinoa, passe ton chemin… Ici on sert de la terrine de lapin, de la charcuterie, du boudin, du ris de veau et du bon vin. »

 

Notre seul regret, IL N’Y AVAIT PLUS D’ ŒUF EN GELEE…
Et notre seul bémol, la carte devrait aussi afficher un poisson ou une viande dit « normal », genre ni abats, ni  fromage de tête, ni aile de raie…

 

En tout cas, on a passé un bon moment, on a bien mangé et on n’a pas trop payé.
Buffet à volonté….