juin 2017

Dioramas

diorama-palais-de-tokyo-itparis

Le Palais de Tokyo a lancé ses grandes expos de l’été…
On a essayé le vernissage, on s’est frayé un chemin parmi la faune des fans (pas facile à dire ça) de l’art contemporain – ceux qui s’appellent « mon amour », portent des chaussures insensées et stagnent au bar en sirotant du champagne chaud dans des verres en plastoc.
« Ah c’qu’on est serré au fond de cette expo… »…

 

Bref, on y est retourné le lendemain, au calme, pour profiter de l’incroyable espace de ce paquebot de béton.

 

Le diorama, c’est cette grande vitrine du réel, tridimensionnelle, qui met en scène des animaux empaillés ou des figures humaines dans leurs environnements.
Vous savez, la Nuit au Musée, les scènes d’histoires naturelles, les animaux féroces et les indiens devant des décors peints ?!

 

Daguerre, précurseur de la 3D, réalisaient de gigantesques peintures, qui, par de savants jeux de lumière, s’animaient et gagnaient en profondeur.
Au XIXe toujours, le diorama se développe et offre des reconstitutions spectaculaires de scènes animales ou humaines.
Faits historiques, comportements animaliers, traditions étrangères, le diorama c’est du théâtre figé, de la photo en relief.

 

A la fois historique et contemporaine, une expo originale qui présente l’évolution du diorama et sa réinterprétation par les artistes contemporains.
Vitrine toute en transparence de Tatiana Trouvé, niches animées d’Anselm Kiefer, aquarium de Mathieu Mercier, maison de poupée filmée de Pierrick Sorin, photos d’Hiroshi Sugimoto…

 

En conclusion, 6′ du Truman Show…et si nous vivions dans un immense diorama…

anselm-kiefer-diorama-palais-de-tokyo-itparis
Version 2