octobre 2017

MoMA à Paris

etre-moderne-collection-moma-fondation-vuitton-minimal-art-it-paris

Ce mercredi donc, nous avons eu la chance de prendre notre petit déjeuner en compagnie de Picabia, Picasso, Kirchner, Klimt, Brancusi, De Chirico, Malevitch, Mondrian, Duchamp, Newman, Pollock, Kelly, André, Stella, Warhol, Johns, Liechtenstein, Beuys, Nauman, Paik, Levine, Wall, Kruger, Gonzalez-Torres, Richter, Lawler, Sherman, Koolhaas…

 

Une nouveau succès pour les équipes de la Fondation Vuitton et son patron, un certain Bernard, qui à coup d’amitié, de passion et de quelques dollars, nous ont rapporté de New York parmi les plus beaux tableaux de la collection du MoMA.

 

200 oeuvres pour tenter de comprendre ce que signifie « Etre Moderne ».
Créé en 1929, le Museum of Modern Art a été le premiers musée à faire preuve d’une étonante modernité en présentant les oeuvres de son temps.
C’est l’époque d’or des peintres, photographes et sclupteurs européens, très représentés dans les salles du sous-sol qui survolent les années 40-50.

 

Au premier on passe à la « vengeance américaine » avec l’expressionnisme abstrait, le pop art et l’art minimal, mouvements fondateurs de l’art contemporain.

 

La fin de l’accrochage montre l’ouverture du MoMA vers l’art multiculturel et international. Car la mondialisation, les nouvelles technologies et une géo-politique complexe influencent une création contemporaine toujours plus cosmopolite.

 

Notre sélection « not to miss under aucun prétexte »
les photos d’Eugène Atget,
le mur de Sol Lewitt,
la carte des USA de Jasper Johns,
les petits clichés en N&B de Cindy Sherman,
et surtout la magnifique composition sonore de Janet Cardiff qui clôt l’exposition. 40 enceintes qui diffusent chacun l’une des 40 voix d’une polyphonie de Thomas Tallis datant du 16e siècle.
Magique
.

jasper-johns-fondation-vuitton-it-paris-moma
fondation-vuitton-moma-cindy-sherman-picasso