Histoire courte de l’écriture inclusive

L’emploi des termes féminins pour désigner certaines fonctions date d’une circulaire de de1986 qui, bien que tardive, n’a fait que réactiver une pratique respectée pendant de nombreux siècles au cours desquelles on parlait bien de “Mairesse, Maréchale, Ecrivaine, Médecine et Proviseuse…“.

 

L’expression successive des termes féminins et masculins (“les candidats et les candidates”, “celles et ceux”, …), ou double-flexion, est une terminologie que l’on retrouve déjà au 15e siècle où l’on parlait “d’hommes et femmes de corps” et plus récemment dans les discours du Général de Gaulle qui les commençait toujours par “Françaises, Français”.

 

L’accord de proximité, qui consiste à accorder le verbe avec le nom le plus proche qui le précède, a été la norme pendant des siècles, avant que ne lui soit préférée, au 17e, la règle selon laquelle l’accord se fait avec le genre “le plus noble” et “le plus fort”, le masculin donc.

 

Enfin, il est question de remplacer le terme “homme” dans les cas où l’on parle de l’espèce humaine, particulièrement s’agissant de Droits de l’Homme alors que ce sont souvent ceux des Femmes qui sont bafoués.