Le bouillon c’est la vie

Version viande ou poisson, le bouillon c’est…
Chaud et léger.
Plein de vitamines et de nutriments.
Et surtout ça se fait n’importe comment.

 

En version viande on y met un bon poulet ou sa carcasse.
Si on a le courage et les origines, du pied de veau et si on veut corser la bête, des os à moelle.
De l’oignon, des carottes, des poireaux, des navets, du céleri, des clous de girofle, de la cardamone, des grains de poivre, du curcuma…
Du temps et de l’amour.

 

En version poisson, on y met toutes les arrêtes et les têtes que le poissonnier aura bien voulu vous filer.
De l’oignon, des carottes, du fenouil, du céleri, des tiges de persil, de coriandre et de basilic, de la citronnelle, du gingembre, du poivre en grains et du curcuma, des clous de girofle, le vert des cébettes et un petit piment fort.
Du temps et de l’amour.

 

On filtre, on dégraisse si nécessaire, on rectifie l’assaisonnement.
On réduit si c’est trop aqueux et on allonge si ça pète.
Et on boit pendant trois jours, 10 fois par jour.